Les femmes et la musculation

MatthieuEntraînement1 Comment

femmes

Les femmes et la musculation, ah voilà un sujet qui fait débat ! Pour certains/certaines il est inconcevable de voir une femme soulever des charges car cela là « transformerait en homme » (puissant la musculation vous avez vu ?). Pour d’autres il s’agit d’un très bon allier pour affiner, galber et avoir une peau ferme.

Je vois beaucoup de pratiquantes s’acharner sur les machines cardio (vélo elliptique, rameur, steppeur…) et dans la majorité des cas, passer tout son temps sur du cardio n’apportera pas de résultat tout simplement car ce type d’exercice ne stimule aucune hormone de croissance. Il y a aussi d’autres pratiquantes qui elles, osent s’aventurer dans l’espace musculation (et c’est déjà une bonne chose) mais malheureusement c’est souvent pour faire des exercices très peu productifs comme des abductions/adductions, des crunchs…

« Je ne veux pas devenir comme un homme »

Combien de fois l’ai-je entendu… Beaucoup trop ! Mesdames, même en vous entraînant avec la plus grande rigueur et avec la plus grande intensité vous ne deviendrez jamais aussi musclée qu’un homme, c’est physiologiquement impossible. Les hommes sécrètent une hormone que l’on appelle la testostérone (hormone mâle permettant, entre autre, de construire du muscle). Les femmes en sécrètent aussi mais beaucoup moins ! Donc mesdames, n’ayez pas peur de faire de la musculation et de charger lourd, n’ayez pas peur de vous dépasser ! Je vois beaucoup de femmes faire des séries entre deux textos et surtout avec trop peu d’intensité, ce n’est pas comme ça que vous aurez des résultats. Lorsque vous êtes à la salle, mettez votre téléphone en mode « avion », concentrez-vous sur ce que vous avez à faire et allez-y à fond !

« Je veux travailler que le bas et les abdos »

Sur le peu de femmes qui font de la musculation, la plupart d’entres elles veulent travailler uniquement, les cuisses, les fessiers et les abdominaux de peur d’avoir « des épaules et des bras de déménageurs ». Comme je vous l’ai dit précédemment, étant donné que les femmes sécrètent beaucoup moins de testostérone que les hommes, jamais vous n’aurez un haut du corps aussi développé qu’un homme qui s’entraîne.

Il y a un peu le même « problème » avec les hommes qui ne veulent travailler que le haut, énorme erreur ! A croire que de ressembler à un flamand rose est esthétique.

Est-ce que les femmes doivent travailler les pectoraux ?

De peur de diminuer la taille de leur poitrine, les femmes ne veulent pas travailler les pectoraux. Le fait de travailler les pectoraux ne vous fera pas perdre de poitrine. On voit souvent des compétitrices de culturisme avec une petite poitrine tout simplement car les critères de compétition demandent un taux de masse graisseuse très bas. Comme les seins sont constitués principalement de graisses, l’organisme va donc puiser aussi dans la poitrine. C’est pour cela que beaucoup de compétitrices font appel à la chirurgie esthétique lorsque cela les gêne.

Ceci dit, des pectoraux développés chez une femme lorsque l’on n’a pas d’objectif de compétition n’est pas forcément utile et esthétique, tout est une question de goût… D’autre part, étant donné nos habitudes d’aujourd’hui : travail sur bureau avec les épaules vers l’avant, travailler les pectoraux peut augmenter ce déséquilibre et former une cyphose (tête et épaules vers l’avant). Il faudra donc surtout insister sur le travail des dorsaux pour corriger le déséquilibre.

Comment doit s’entraîner une femme ?

Il faut adapter les séances selon la génétique et la morphologie de base. Certaines ont déjà des épaules et un dos très développés avec des cuisses en retard, Alors que d’autres ce sera l’inverse. A vous donc d’ajuster votre entraînement selon vos points faibles et vos points forts, comme un homme !

Exemple pour une femme qui veut accentuer le travail sur ses cuisses sur 3 séances par semaines :

Séance 1 : bas du corps (accentuée sur les quadriceps et les mollets).
Séance 2 : haut du corps.
Séance 3 : bas du corps (accentuée sur les fessiers et les ischio-jambiers).

Pour résumer :

  • La musculation apportera plus de résultats que le cardio pour galber et affiner votre silhouette.
  • Ne passez pas tout votre temps sur les exercices mono-articulaire (adducteurs/abducteurs…)
  • Une femme ne sera pas autant musclée qu’un homme du fait qu’il sécrète plus de testostérone.
  • N’hésitez pas à charger lourd et à vous donner à fond !
  • Pensez à travailler le haut du corps pour avoir une silhouette harmonieuse.

Pour toute demande de coaching à distance ou en live sur Bordeaux (et ses alentours), n’hésitez pas à me contacter !

Matthieu Dejoué, votre coach sportif.

One Comment on “Les femmes et la musculation”

  1. Bonjour, J’ai eu la chance de visiter votre site et permettez-moi de vous dire qu’il est très intéressant. Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.